La science
NOUVELLE










LA GRANDE UNIFICATION
DE L'UNIVERS
(Lancée le 8 mai 1997)
(Page mise à jour le 12 novembre 1997)
(Mise à jour 2 février 1998)
RÉVISION GÉNÉRALE le 1er mars 2002


La force centrifuge n'existe pas;
c'est une erreur qui affecte toute la pensée scientifique


Sommaire

I- La force centrifuge et la résistance universelle

II- La rotation qui permet à la résistance de se manifester, possède une grande qualité; elle est UNIVERSELLE

III- Un acte contre nature

IV- Trop d'hommes de science se sont fait avoir

V- Ma découverte de fin janvier 1998 : la fausse force centrifuge est un double phénomène

Commentaires des internautes





I- La force centrifuge et la résistance universelle

Le phénomène que l'on appelle faussement LA FORCE CENTRIFUGE (et nous allons dire pourquoi) n'est pas autre chose que la RÉSISTANCE UNIVERSELLE. Dans ce phénomène, il n'y a pas de force et de plus rien ne fuit le centre (centrifuge).

ATTENTION
Cette approche n'est qu'une partie du phénomène. À la fin de janvier 1998, après mûres réflexions, j'ai découvert la deuxième partie qui intervient pour expliquer le phénomène connu sous le nom de force centrifuge. Cette nouvelle façon d'expliquer plus complètement le phénomène est ajoutée à la fin de cette page.

Pour rendre le phénomène plus visuel, prenons un caillou attaché à une corde que nous allons faire tourner autour de notre doigt.


Pour la démonstration,
on suppose que l'attraction
terrestre n'existe plus
pour un moment.



C'est ce que nous montre l'image ci-contre. À cause du mouvement de rotation, (ici translation) le caillou est continuellement obligé de changer de direction. Sa résistance (son inertie) se manifeste donc et intervient alors constamment en tirant la corde hors de l'axe de rotation ce qui lui donne un effet de pesanteur vers l'extérieur comme s'il fuyait le centre. Mais, c'est une fausse impression.

Supposons maintenant que la corde casse juste au moment où elle est parfaitement verticale. Où ira donc le caillou? Si effectivement, il y avait une force centrifuge, c'est-à-dire une FORCE ANTICENTRE, le caillou irait irrémédiablement vers V , la verticale. Mais cet événement ne se produira jamais car la FORCE CENTRIFUGE n'existe pas. Le caillou ira irrémédiablement vers H, l'horizontale. Le caillou ne veut qu'une chose au moment où aucune force n'intervient (la corde) c'est de respecter sa propriété d'aller en ligne droite. Or juste au moment où la corde fut cassée, il allait parfaitement à l'horizontale. C'est pourquoi il continue ainsi.

C'est pourquoi, il est faux de parler de force centrifuge; cela n'existe pas.








Dahlia
© Photo Armel 2001







II- La rotation qui permet à la résistance de se manifester, possède une grande qualité;
elle est UNIVERSELLE

Comme la résistance se manifeste toujours dans tout corps en rotation, parce qu'existe en tout temps le changement de direction, le principe d'équivalence entre le mouvement accéléré et la gravitation est donc universel. Ce qui rend le principe d'équivalence universel c'est qu'il n'est même pas nécessaire que le corps soit en mouvement accéléré comme dans l'exemple de l'ascenseur d'Einstein. Il suffit d'un mouvement régulier de rotation sans même une accélération.

Ce phénomène est bien plus universel que l'ascenseur d'Einstein. L'histoire du campeur qui tourne continuellement et à une vitesse régulière autour d'un rond-point (que vous trouverez dans mon dernier livre: "La grande unification de l'univers", page 125) prend ici toute sa place. Même lorsque le campeur est maintenu à vitesse CONSTANTE, l'effet d'attirance se manifeste toujours à condition qu'il soit dans un mouvement de rotation.

Dans le principe d'équivalence d'Einstein, il fallait que deux choses se produisent en même temps pour percevoir cet effet de gravitation:
1- que la vitesse soit toujours en train de varier,
2- que l'attirance et la résistance ne soient pas dans un état d'égalité.

Ce que je viens de dire est très important. Cela se résume à ceci: dans tout mouvement de rotation,

LE PRINCIPE D'ÉQUIVALENCE AVEC LA GRAVITATION EST UNIVERSEL ET TOUJOURS VALABLE
EN TOUT TEMPS ET TOUT LIEU.

L'univers est isotrope.


III- Un acte contre nature

L'univers refuse de reconnaître la force centrifuge; c'est un acte contre nature
Cette fameuse "force centrifuge" qu'on nous enseigne depuis la petite école a causé de nombreux problèmes. On peut presque dire que l'humanité entière s'est fourvoyée à ce sujet. Désigner le phénomène que l'on voulait décrire par ces deux termes, c'était faire erreur pour chacun des deux termes. Une page de l'histoire des sciences pas trop glorieuse. En effet, ils sont faux tous les deux. C'est un acte contre nature que l'univers refuse.

LE MOT FORCE
Le mot force ne convient qu'à la seule et unique force de l'univers. Et cette force c'est la force d'ATTIRANCE UNIVERSELLE. Ce mot doit être exclusivement réservé uniquement à cette force. Cependant, il faut reconnaître que la RÉSISTANCE a toute l'apparence d'une force. C'est sans doute cette fausse apparence qui a conduit les humains à une fausse interprétation.

Pour bien saisir le phénomène, repensons à l'expérience que nous avons décrite plus haut: l'exemple du caillou. Le doigt a bien eu l'impression, il est même sûr, qu'il y a une force qui le tire vers le point V. Il ne s'agit que d'une impression, d'une fausse impression. C'est ce qui explique que la science a fait fausse route si longtemps. Elle s'est laissé berner par des apparences.

Prenons un autre exemple, celui d'une roue de vélo qui circule sur une chaussée à la pluie battante. Que se passe-t-il exactement? Pour bien comprendre, il faut se demander l'origine de la goutte d'eau qui ira s'échoir sur le dos du cycliste en supposant un vélo sans garde-boue? La goutte partira-t-elle perpendiculairement ou tangentiellement au pneu?

Si la force centrifuge existait, la goutte aurait une trajectoire perpendiculaire à la roue.

S'il s'agit d'une résistance, la goutte ira dans une trajectoire tangentielle à la roue.

C'est effectivement le cas ici.

L'univers est ainsi fait: ATTIRANCE et RÉSISTANCE et non attirance et répulsion.

L'expérience que nous venons de faire montre bien qu'il n'y a pas de force en présence sinon qu'une illusion de force, un effet de force. Et qu'en est-il du deuxième mot: "centrifuge".

LE MOT CENTRIFUGE
Centrifuge signifie bien ce qui va contre le centre. Selon nos expériences si le phénomène eut été centrifuge, le caillou et la goutte d'eau se seraient dirigés obligatoirement en opposition au centre . Ce ne fut pas le cas. Comme conséquence logique, force nous est d'admettre que le mot centrifuge est vraiment incorrect. Encore là, il ne s'agit que d'un "effet centrifuge".


IV- Trop d'hommes de science se sont fait avoir

Dans l'histoire des sciences, on retrouve partout cette erreur. Si cette erreur n'avait pas perduré pendant des siècles, la constante cosmologique d'Einstein aurait eu plus de change d'être reconnue, car, la FORCE CENTRIFUGE n'est pas autre chose que la CONSTANTE COSMOLOGIQUE D'EINSTEIN. L'erreur a toujours été de parler de FORCE CENTRIFUGE comme en parle encore Hubert Reeves et bien d'autres. Les deux mots sont donc absolument à proscrire pour toujours. Parler de force centrifuge, c'est parler de force répulsive. L'univers est conséquent avec lui-même; il n'accepte aucun CONTRAIRE, l'univers est UN. Les contraires supposent le DEUX. Comme il existe une FORCE ATTRACTIVE, il ne peut exister en même temps une FORCE RÉPULSIVE qui lui serait contraire; le principe d'économie de moyens ne serait pas alors respecté. Le plus qu'il peut exister est une RÉSISTANCE qui agit alors comme contrôle, gouvernail, stabilisateur à l'univers. Pour montrer jusqu'à quel point ce faux concept est bien ancré dans l'esprit des scientifiques, j'en citerai quelques-uns de différents pays.


Dans la revue québécoise: Les Débrouillards :
«[...]Ce phénomène, c'est la force centrifuge.»
Revue des Débrouillards, "3..2..1.. Partez!, Cahier spatial, Spécial no 2, vers 1994, p12



René Racine :
«[...] Or, si l'on place un bassin de liquide sur une table tournante, la force centrifuge fait que...»
Revue Interface, Montréal, novembre et décembre 1994, p. 24.



Claude Allègre :
«[...] La force centrifuge s'exerçant sur cette boule a-t-elle aussi augmenté...»
Allègre, Claude, De la pierre à l'étoile Fayard, 1985, p.135.



F. L. Boschke :
«[...] cela n'arrive pas parce que des forces centrifuges s'exercent autour de la Terre[...]
[...] les forces d'attraction et les forces centrifuges sont presque identiques[...]»
Boschke, F.L., La science face à l'inconnu, Robert-Laffont, 1975, pp. 171 et 172.



Jayant V. Narlikar :
«[...]l'attraction terrestre est équilibrée par la force centrifuge[...]»
Narlikar, Jayant V., Une gravitation sans gravité, Payot, 1986, p. 54.



Jean-Émile Charon :
«[...] Cette force est nommée centrifuge;[...]»
Charron, Jean-Émile, 25 siècles de cosmologie, Éditions du Rocher, 1989, p. 142.



François Châtelet :
«[...] il se trompe sur le problème de la force centrifuge...»
Châtelet, François, La philosophie de Galilée à Jean-Jacques Rousseau, Marabout, Mu 312, 1972, p. 82.



Hubert Reeves :
«Ces vitesses s'accompagnent d'une force centrifuge qui compense l'attraction solaire...»
Reeves, Hubert, Dernières nouvelles du cosmos, Éditions du Seuil, Paris, 1994, p.77.



Roland Guillemard :
«Il est soumis à deux forces: son poids et la force centrifuge...»
Guillemard, Roland, Comprendre l'astronomie, Marabout Université, 1975, p. 125.



Einstein cité par Hilaire Cuny :
[...] qui est interprétée comme un effet d'inertie (force centrifuge) par un observateur qui est au repos...»
Cuny, Hilaire, Albert Einstein et la relativité, Éditions Seghers, 1987, pp. 32, 92, 98.



Jean-Pierre Lentin :
«[...] sa rotation générale s'accélère, la force centrifuge augmente...»
Lentin, Jean-Pierre, Je pense donc je me trompe, Albin-Michel, 1994, p. 167.


Laurent Nottale apporte un changement dans la terminologie. Il appelle la résistance: la force d'inertie. Dans mon ouvrage: "Gravitation et amour", j'avais fait la même erreur. Cependant dans cette formulation, il y a un mot correct, c'est le mot inertie. C'est toujours le mot "FORCE" qui est à rejeter.


Laurent Nottale :
«L'existence des forces d'inertie pose d'une manière aiguë le problème...[...]
«[...] s'il y a ou non apparition d'une force centrifuge...
«[...] c'est-à-dire celui dans lequel aucune force d'inertie n'apparaît...
«[...] où apparaissent des forces d'inertie...
«[...] l'influence gravitationnelle cumulée serait à l'origine des forces d'inertie...
«[...] si l'on veut décrire les "forces d'inertie"...
«[...] il en serait de même des forces d'inertie...
«[...] c'est l'espace par rapport auquel aucune force centrifuge n'est observée...»
Nottale, Laurent, L'univers et la lumière, Flammarion, pp. 41, 42 et 43.


Leur nombre et leur notoriété sont éloquents par eux-mêmes.

La force centrifuge n'existe pas;
c'est une erreur qui affecte toute la pensée scientifique



V- Ma découverte de fin janvier 1998 : la fausse force centrifuge est un double phénomène

En gros, ma découverte se résume à ceci : au lieu d'être une force de répulsion comme la communauté scientifique le prétend, ce qu'on appelle la force centrifuge est tout le contraire, elle une force d'ATTIRANCE ou gravitationnelle sauf que le centre d'attraction n'est plus le centre de l'orbite mais est situé sur l'orbite elle-même. On dirait le bon sens qui vire de bord.

J'ai mis 30 ans avant d'arriver à comprendre ce phénomène. Et pourtant c'est tellement simple que les esprits tortueux n'arriveront que difficilement à avoir cette intuition de la réalité. Tant de simplicité exige eaucoup d'intuition pour la saisir. C'est pourquoi certains, qui n'arriveront jamais à pénétrer ce mystère, diront que c'est plutôt mon esprit qui vire de bord.

Venons-en au fait.
Les deux parties du phénomène correspondent exactement aux deux lois originelles de l'univers : RÉSISTANCE et ATTIRANCE. (C'est encore là une sorte de confirmation de plus, surtout après avoir dit que ces deux seules lois peuvent expliquer tout l'univers)

La RÉSISTANCE
Cette partie est celle expliquée depuis le début de cette page. La fausse force centrifuge s'explique d'abord par la RÉSISTANCE (ou inertie). La résistance en est la CAUSE.

L'ATTIRANCE
Si la résistance en est la CAUSE, il doit bien y avoir un effet à cette cause. L'EFFET, c'est la deuxième partie de l'explication que je viens de découvrir. Cet EFFET n'est nulle autre chose que l'ATTIRANCE (ou gravitation).

Reprenons l'image et le texte du début de cette page.

Pour rendre le phénomène plus visuel, prenons un caillou attaché à une corde que nous allons faire tourner autour de notre doigt. Supposons un instant que la gravitation disparaisse pour un instant. C'est ce que nous montre l'image ci-contre. À cause du mouvement de rotation, (ici translation) le caillou est continuellement obligé de changer de direction. Sa résistance (son inertie) se manifeste donc et intervient alors constamment en tirant la corde loin de l'axe de rotation ce qui lui donne comme un effet de pesanteur vers l'extérieur comme s'il fuyait le centre. Mais, c'est une fausse impression.

Supposons maintenant que la corde casse juste au moment où elle est parfaitement verticale. Où ira donc le caillou? Si effectivement, il y avait une force centrifuge, c'est-à-dire une FORCE ANTICENTRE, le caillou irait irrémédiablement vers V , la verticale. Mais cet événement ne se produira jamais car la FORCE CENTRIFUGE n'existe pas. Le caillou ira irrémédiablement vers H, l'horizontale. Le caillou ne veut qu'une chose au moment où aucune force n'intervient (la corde) c'est de respecter sa propriété d'aller en ligne droite. Or juste au moment où la corde fut cassée, il allait parfaitement à l'horizontale. C'est pourquoi il continue ainsi.

C'est pourquoi, il est faux de parler de force centrifuge; cela n'existe pas.


Et j'ajoute qu'il est encore plus faux de parler de RÉPULSION dans ce cas.

Il est maintenant temps de se demander quel EFFET produit la CAUSE qui est la RÉSISTANCE. Il est temps de dire une fois de plus que la RÉSISTANCE cause l'ATTIRANCE (l'inertie cause la gravitation).

Comment les choses peuvent-elles s'expliquer? Quand la résistance se manifeste, elle tire sur la corde, elle attire mon doigt vers le caillou, elle est la gravitation vers le centre de gravité qu'est le caillou en résistance, elle cause donc la gravitation. C'est trop simple. Beaucoup ne comprendront pas. Ils refuseront de croire que les lois de l'univers sont aussi simples. C'est trop simple pour être vrai. Moi, j'ai mis 30 ans de recherches pour y arriver.

Pour résumer
Il y a donc dans la fausse force centrifuge deux parties essentielles qui correspondent aux deux lois originelles de l'univers :
-- la RÉSISTANCE : la rotation du corps permet à la RÉSISTANCE de se manifester ; la CAUSE,
-- l'ATTIRANCE : l'effet de la résistance est de produire une ATTIRANCE ; l'EFFET,

Note
Il est encourageant de voir ici une nouvelle confirmation d'un élément de ma théorie. Par un chemin tout à fait différent, je suis arrivé à démontrer que la cause de la gravitation est la RÉSISTANCE UNIVERSELLE (ou inertie). Voir ma page : "La résistance cause la gravitation". Dans les deux cas, la gravitation a pour cause la RÉSISTANCE. Il y a corroboration entre les deux.




Commentaires des internautes


Espace réservé
à ceux qui seraient intéressés
à faire des commentaires
SPÉCIFIQUES
à cette page




Vous pouvez faire parvenir vos commentaires par Courriel








Le 15 septembre 2006 : commentaire de
BAPTISTE DAMIEN








__________________
Yvon Baud, France
Le 5 mars 2001






Cher Monsieur,


Permettez moi de faire un commentaire sur les critiques que vous faites à propos de la "Physique ancienne".

Je vais cibler mon propos sur un exemple qui selon vous montre très bien que cette Physique est "à côté de la plaque".

Vous dites " la force centrifuge n'existe pas " contrairement à ce que la Physique prétend selon-vous, .

Effectivement la force centrifuge n'existe pas ! Certains enseignants de la "Physique ancienne" peuvent effectivement faire l'erreur de parler de force centrifuge. Mais avant de critiquer tout l'édifice de la Physique , renseignez-vous davantage et commencez par vraiment connaître ce chapitre de niveau lycée. Car excusez-moi, mais vos lacunes paraissent considérables en ce domaine... Je doute que vous connaissiez l'inertie et le principe d'inertie de Newton ( ancien celui-là effectivement). "La physique ancienne", avec ce principe, n'a pas besoin d'invoquer une soit disant " force centrifuge" pour expliquer le mouvement circulaire d'un objet tenu par une ficelle.

Au contraire , c'est bien parce que cette force centrifuge n'existe pas que la trajectoire est circulaire selon le principe d'inertie de Newton !

Vous dites que la science utilise cette notion de force centrifuge. C'est faux ! Mais effectivement des professeurs peuvent, par soucis de pédagogie, utiliser ces termes (ce n'est pas forcément très heureux effectivement). Et Il en est de même pour les scientifiques que vous citez par rapport à leurs ouvrages de vulgarisation.

Si je peux me permettre, approfondissez avant de critiquer, car votre analyse est ridicule. Et si votre théorie prend source de l'analyse de ces "défaillances" de la Physique, alors je crains le pire...

J'attends votre réponse. Merci.


Yvon Baud





________________
Réponse à Yvon
Le 21 mars 2001




Si mon raisonnement était le suivant : "Puisse que la science d'aujourd'hui se trompe relativement à la force centrifuge, elle se trompe donc généralement sur tout."

Cher Yvon, il semble que c'est le raisonnement que tu me prête.

Tous les autres points que je rejette de la science ont chacun leurs raisons d'être. Chaque phénomène est analysé pour lui-même et non en fonction de la force centrifuge.

Quand tu dis : "Je doute que vous connaissiez l'inertie et le principe d'inertie de Newton ( ancien celui-là effectivement)". Effectivement, je ne connais pas le principe d'inertie de Newton, je connais le principe d'inertie de Galilée. Depuis plusieurs siècles c'est à Galilée que ce principe est attribué. Cependant, on reconnaît à Newton l'honneur de l'avoir formulé de façon correcte.

Si je peux me permettre, approfondissez avant de critiquer, car votre analyse est ridicule. Et si votre théorie prend source de l'analyse de ces "défaillances" de la Physique, alors je crains le pire... Je te retourne le même conseil et te demande d'approfondir l'ensemble de ma théorie avant d'en critiquer une seule partie détachée de l'ensemble.

Au contraire , c'est bien parce que cette force centrifuge n'existe pas que la trajectoire est circulaire selon le principe d'inertie de Newton ! Ceci est faux.

Le Principe d'inertie de Galilée, que j'appelle la RÉSISTANCE UNIVERSELLE (l'avais-tu compris), est le fondement même, la
CLEF de l'univers. On devrait tout recommencer la science à partir de Galilée. Si tu ne comprends pas cela, tu n'as rien compris de la science. Tous les hommes de science qui ne comprennent pas cela n'ont rien compris à la science, la vraie.

Afin de connaître ton pouvoir d'analyse, j'aimerais que tu répondes à la question suivante : "Que signifie pour les astronautes d'être en APESANTEUR?"

J'attends ta réponse.


Armel Larochelle
___________________
Armel Larochelle





__________________
Charles Maurel, Toulon, France
Le 20 août 2000



Les textes en VERT sont mes réponses à Charles
Extrait de la lettre de Charles.



Bonjour,


En cherchant des sites sur la " COSMOLOGIE ", je me suis arrêté sur le votre et j'ai été assez étonné du fait que vous niez la réalité de la " FORCE CENTRIFUGE ".
Justement je ne nie pas la réalité qui est derrière l'expression : FORCE CENTRIFUGE. Je suis entièrement d'accord sur la réalité qui se cache derrière cette expression. Là où je ne suis entièrement pas d'accord c'est d'avoir utilisé ces deux mots qui démontrent qu'à venir jusqu'à ce jour on n'a pas compris le phénomène.

Ce que l'on appelle la FORCE CENTRIFUGE n'est pas autre chose que le principe d'inertie de Galilée ou encore la CONSTANTE COSMOLOGIE D'EINSTEIN que j'ai rebaptisé la RÉSISTANCE UNIVERSELLE parce que décrivant mieux le phénomène.


Je ne vois pas en quoi l'humanité s'est fourvoyée au sujet de " LA FORCE CENTRIFUGE " à laquelle nous sommes confrontés à tout moment.
Elle s'est fourvoyée uniquement sur le nom à donner à ce phénomène. Cependant, cette erreur montre à quel point elle n'a vraiment pas compris le réel.

Oubliez-vous, à ce point, que notre poids est tel qu'il est, parce que la FORCE CENTRIPETE qui nous retient au sol ( Pesanteur) nous rapprochent du centre de la TERRE et qu'heureusement il y a l'action de la FORCE CENTRIFUGE qui nous en éloigne.
S'il n'y avait pas cette FORCE CENTRIFUGE nous risquerions d'être aplati au sol par notre poids.
Je pense que tu n'es pas sur terre pour dire une telle chose. Aux pôles, il n'y a pas de "force centrifuge". Tu dois savoir qu'un kilo de sable au pôle ne pèse que quelques grammes de moins à l'équateur. Aucun être humain ne sera aplati aux pôles.

J'ai plutôt l'impression que: 1) Vous n'êtes pas sur terre, n'ayez crainte cela m'arrive très souvent, 2) Vous avez oublié beaucoup de ce que vous avez sans aucun doute appris, il a, peut-être, bien longtemps comme moi. 3) Vous êtes systématiquement contre tout ce qui est pour et cela est triste car nous avons besoin de tous et de tout pour faire un monde.
Je suis CONTRE ce pourquoi je dois être contre. Rien de plus.

Nous avons même, et surtout besoin de la FORCE CENTRIFUGE.
Une force doit toujours avoir une CAUSE. Quelle est donc la cause de cette curieuse FORCE CENTRIFUGE? Ce que nous avons un besoin urgent c'est de la RÉSISTANCE UNIVERSELLE qui a en elle une propriété INHÉRENTE en elle-même que décrit son nom. Elle résiste. Elle est sans cause; elle est sa propre cause. Voilà ce qui va permette à l'univers en ACTE de se construire en se diversifiant.

Maintenant peut-être qu'il n'y a en vous que l'emploi des mots " FORCE " et " CENTRIFUGE " qui vous chagrinent.
Ici, Charles, tu m'a compris. C'est justement l'utilisation de ces deux mots qui décrivent mal la réalité que je rejette. J'accepte la description traditionnelle du phénomène. Ce n'est plus la peine de m'expliquer ce que les manuels donnent à ce sujet.

Je vais donc essayer, ......[...]


[...]il est difficile de parler de " LIGNE DROITE " ( je site votre texte " Le caillou ne veut qu'une chose, au moment ou aucune force n'intervient c' est de respecter sa propriété d'aller en ligne droite "). Je vous répondrais donc rapidement, à ce sujet, que: a) Ce n'est qu'une illusion, [...]
Ce n'est pas une illusion. Tu es en train de renier le "PRINCIPE D'INERTIE DE GALILÉE". Tout corps laisser à lui-même se déplace en ligne droite. Il ne faut pas maltraiter nos ancêtres de cette façon, Charles.




CENTRIPETE ou Axipède: qui tend à rapprocher du CENTRE. CENTRIFUGE ou Axifuge ( Opposé de Centripète): Qui tend à s'éloigner du CENTRE.
C'est ici le point le plus difficile à saisir. C'est très subtile. C'est faux de dire "qui tend à s'éloigner du CENTRE". L'objet aura une trajectoire tangente au centre quand il sera laisse à lui-même.


Si vous compulsez les livres de MECANIQUE (surtout ceux édités avant que la RELATIVITE fassent partie des cours) qui traitent des sujets FORCE CENTRIPETE et FORCE CENTRIFUGE vous vous rendrez compte que la FORCE CENTRIFUGE passe au deuxième rang. LA FORCE CENTRIPETE et toujours traitée en premier et plus complètement car, sans elle, la FORCE CENTRIFUGE n'existerait pas.
La FORCE CENTRIFUGE n'existe pas. Si tu ne veux pas adopter le terme RÉSISTANCE prenons le terme INERTIE. L'inertie est la cause de la gravitation et non l'inverse. Il est alors plus logique de parler d'abord de la CAUSE, l'inertie et ensuite de son EFFET la gravitation. L'unique loi fondamentale de tout l'univers est L'INERTIE (la résistance universelle).


Soyons reconnaissants et respectueux envers ceux qui nous ont précédé et ont permis de faire avancer considérablement les THÉORIES. Soyons reconnaissants à ces scientifiques (Hubert RIVES, EINSTEIN, CHARPAC... et tant d'autres, qui mettent ou ont mis, LEURS CONNAISSANCES, celles qu'ils croient justes, à la portée de nos petites cervelles.

A nous de prendre dans ces connaissances ce que, nous, nous croyons vrais pour servir à trouver la SOLUTION

Les Scientifiques, pour la plupart, reconnaissent de plus en plus leurs faiblesses devant cet UNIVERS qui se cache derrière NOTRE UNIVERS.

Pour ma part je crois, COMME BEAUCOUP de SCIENTIFIQUES MAINTENANT, que nous trouverons la solution dans une THEORIE SIMPLE, la plus SIMPLE POSSIBLE.
Mon cher Charles, c'est justement ce que je propose, la simplicité même.
Une seule substance, l'ÉNERGIE UNIVERSELLE
et
Une seule loi, la RÉSISTANCE UNIVERSELLE.


En attendant servons nous des acquis réalisés par des hommes qui, bien souvent, n'avaient pas beaucoup de moyens et étaient souvent persécutés ( GALILE, NEWTON et tant d'autres) et faisons avancer les choses sans critiquer les autres comme vous le faites un peu trop.
J'ai dit du bon et du mauvais de chacun. Aurait-il fallu que je dise le contraire de ma conscience pour faire plaisir à certaines personnes.

Restons HUMBLE, très HUMBLES devant cet UNIVERS qui joue à cache-cache ET JOUERA ENCORE LONGTEMPS.

Excusez ces quelques commentaires que je n'ai pas voulu agressifs parce que, comme vous, je suis sur une tout autre voie qui me parait la seule valable. Pour mon compte je n'ai pas honte d'avancer des idées qui paraissent farfelus, le tout est de ne pas avoir honte de ses erreurs lorsqu'elles apparaissent clairement.

Il vaut mieux, c'est mon avis, s'en apercevoir avant les autres en cherchant à critiquer soi-même ses propres découvertes et en essayant de démontrer qu'elles sont fausses. Si on n'y parvient pas, après de très nombreux essais, c'est que, peut-être, il y a du vrai. Sans rancune.


Charles MAUREL.
83200 TOULON.FRANCE
Le Dimanche 20 AOÛT.





________________
Complément de réponse à Charles
Le 7 septembre 2000


Si tu avais bien lue ma page sur "la force centrifuge", tu n'aurais pas eu besoin d'écrire cette longue lettre.

Si l'on suit toujours nos prédécesseurs, la science n'avancera pas. Il faut OSER transgresser les paradigmes. C'est là la seule façon d'avancer. Tous ceux qui ont fait avancer la science sont ceux qui on oser laisser les sentiers déjà battus pour en découvrir de nouveaux.


Armel Larochelle
___________________
Armel Larochelle





__________________
Christian Suavet... de...?
Le 6 octobre 1999



Le 6 octobre 1999



Bonjour,


Dans un courrier daté du 05/10/99 13:50:00, vous avez écrit :

« J'ai commencé la lecture de ta cosmologie. Je te propose une autre cosmologie qui va à l'encontre de la science d'aujourd'hui. Tu me diras ce que tu en penses. »
Ca ne va pas vraiment à l'encontre de la science d'aujourd'hui. Bien sûr que la force centrifuge n'existe pas en tant que force, mais c'est bien connu, c'est tout simplement l'inertie, et ce que tu appelles résistance universelle est simplement l'inertie. C'est Mach au siècle dernier qui a supposé que l'inertie est un phénomène causé par la résistance de l'ensemble de l'univers à tout changement de vitesse et de direction des corps, et j'essaie d'aller plus loin en expliquant pourquoi dans mon texte sur l'influence de l'univers.

La gravitation comme la thermodynamique ont une forme dynamique et une forme statique. L'inertie ou si tu préfères la résistance universelle est la forme statique de la gravitation. Mais, à part cette petite divergence dans le terme, ce que tu dis est juste (mais je n'ai pas encore tout lu).

Amitiés


Christian

________________
Ma réponse à Christian
le 15 octobre 1999


Cher Christian,

Je suis bien heureux de tout ce que tu as dit sur la RÉSISTANCE UNIVERSELLE ou l'inertie.

Je pense très fortement que ce phénomène de l'univers, très bien décrit par Mach, a été malheureusement trop délaissé. Je vais même jusqu'à dire qu'elle est la seule
loi FONDAMENTALE de tout l'univers. Toutes autres lois ne sont qu'effet de la résistance. Dans une de mes pages, j'ai même décrit la résistance comme étant la CAUSE de la gravitation universelle.

Tout dans l'univers est en rotation (ex. : les atomes). Or il y a un principe d'égalité entre un mouvement de rotation et un mouvement accéléré. Un mouvement accéléré fait naître la résistance. Or comme il y a aussi un principe d'égalité (Einstein avait dit un principe d'équivalence) entre le mouvement accéléré et la gravitation, il faut alors accepter le lien de cause à effet entre la résistance universelle et la gravitation universelle.

Tu dis ceci : « Ca ne va pas vraiment à l'encontre de la science d'aujourd'hui. »
Quand tu auras lu davantage ma cosmologie, tu verras qu'elle est diamétralement opposée à la science standard. Un exemple général : la science d'aujourd'hui propose un univers FINI en EXPANSION alors que je propose un univers INFINI en CONCENTRATION. Il y a là un virage de 1800. À un point tel que la flèche du temps vire complètement de bord.

« Bien sûr que la force centrifuge n'existe pas en tant que force, mais c'est bien connu, c'est tout simplement l'inertie,... »
Enfin quelqu'un qui affirme qu'elle n'est pas une force. Où je suis moins d'accord, c'est quand tu dis que c'est bien connu. Parmi toutes mes lectures, je n'ai jamais rencontré un auteur qui ait affirmé une telle chose. As-tu des auteurs à me citer?

«... et j'essaie d'aller plus loin en expliquant pourquoi dans mon texte sur l'influence de l'univers. »
Donne-moi l'hyperlien qui me permettra d'aller voir.

Amicalement,


Armel Larochelle
___________________
Armel Larochelle





__________________
Laurent Troxler, Université Park de Pensylvanie, USA
Le 24 août 1999



Le 24 août 1999



Encore une fois, les textes en vert constituent mes réponses à Laurent


Ceci n'est qu'une partie de la lettre de Laurent. Pour le reste de sa lettre, cliquez sur la puce


[...]




Autre, exemple dans la page sur la force centrifuge, ta démonstration n'est pas convaincante: en gros tu dis si l'hypothèse 1 était vraie alors on aurait le résultat 1, or le résultat 1 ne se produira jamais puisque l'hypothèse 1 est fausse, donc c'est l'hypothèse 2 qui est juste.

Excuse-moi, mais c'est que du vent. Comprends bien que je critique ici ton discours. Maintenant pour ce qui est du contenu, as-tu fait l'expérience de couper la corde exactement au moment où la pierre est à la verticale ? J'aimerais bien que tu m'en expliques la procédure.

Je penses que tu sais que dans cet exemple du caillou attaché à une corde, pour le faire tourner autour du doigt avec la corde tendue, il faut lui donner une vitesse suffisante et constamment la maintenir à l'aide d'une impulsion du poignet si tu le fais à la main. Cette impulsion donne à la pierre une accélération qui doit être suffisante pour pouvoir s'opposer en tout point de la trajectoire à la force dite de gravitation qui s'applique à cette même pierre.

Cette accélération peut être décomposée en deux composantes, l'une tangente à la trajectoire (dirigée vers H) et l'autre perpendiculaire (dirigée vers V). C'est à cette deuxième composante qu'est associée la force d'inertie. Et ton schéma le montre bien la première composante est bien plus forte que la seconde.

Donc si à tout moment la corde casse, c'est la première force qui aura une influence dominante sur la trajectoire, du moins au début car la résistance et la gravitation finiront par l'emporter sauf si l'accélération est suffisante pour pouvoir s'opposer à celle de la gravitation. Et rappelle-toi tes souvenirs d'enfance quand tu lançais ta fronde, la trajectoire de la pierre n'était jamais suivant H, mais toujours un peu au dessus de cette ligne, déviée par la composante orthogonale.

Si tu prends le même système mais, au lieu de faire une rotation dans un plan vertical, tu le fais dans un plan horizontal. Tu vois bien qu'il faudra que tu donne une accélération suffisante et constante pour que la corde soit horizontale. C'est la composante orthogonale de l'accélération associée à la tension de la corde qui va faire monter le plan de rotation. Cette composante étant bien plus faible que l'autre, si ton accélération est insuffisante tu parviendras à faire tourner ta pierre mais pas à faire monter le plan de rotation car la gravitation l'emportera.

Alors maintenant si ce que j'appelle tension, tu veux l'appeler attirance ou résistance, c'est comme tu veux. Tu vas me dire que tout cela tu le sais, que tu en a lu des pages et des pages. Mais avant tout, ton discours n'est pas convaincant.

Sans pour autant dire que ta théorie est fausse, tu n'apportes pas à mes yeux (du moins sur ces pages) la preuve de sa véracité. Comme dirait mon directeur de labo quand je lui donne un manuscrit d'article mal ficelé, "c'est à revoir!".

________________
Ma réponse à Laurent
le 8 octobre 1999


Cher Laurent,

Comme ta question est un peu la même que celle de Bruno Lindron, je te transfère à la réponse que je lui donnais le 10 septembre 1999. Clique sur la puce pour y arriver :



Armel Larochelle
___________________
Armel Larochelle





__________________
Bruno Lindron, Vidauban, France
Le 16 août 1999








Pour voir la première lettre







Deuxième lettre


- Dans l'expérience décrite du caillou et de la ficelle,(§ :La force centrifuge n'existe pas), la vitesse parait uniforme. En fait, sa vitesse change tout le temps. C'est une grandeur vectorielle. On peut en déterminer une direction et une valeur numériques; la direction de la vitesse à un instant donné est bien la tangente au cercle décrit par le caillou. Cette direction (et donc la vitesse) change constamment. Le caillou est soumis à une force,(le doigt) transmis par la ficelle.

- Si la ficelle casse, il y a interruption de la force. Le caillou est projeté en droite ligne. La force qui induit le mouvement circulaire s'exerce toujours vers le centre du cercle décrit et toujours perpendiculaire à la tangente de ce même cercle.

- Son intensité est égale à la masse du caillou multiplié par le carré de sa vitesse et divisé par la longueur de la ficelle,(rayon du cercle).

- Si l'on a tendance à observer le caillou partant dans la direction horizontale, c'est parce qu'il conserve une partie du moment cinétique. En fait, le caillou décrit une parabole balayant le secteur VH.

- Cependant, je suis d'accord pour dire qu'il n'existe qu'une force et non pas une force répulsive et une autre attractive. Une force étant déterminée par son intensité et sa direction, on peut imaginer une même force dans son intensité mais de direction opposée. D'où l'équilibre de la réaction et de la contre réaction.


Bruno




________________
Ma réponse à Bruno
le 10 septembre 1999





Cher Bruno,


La FORCE CENTRIFUGE
Je suis d'accord avec tout ce que tu dis sauf pour les parties soulignées.

Je ne sais pas si j'avais été suffisamment clair dans mon explication mais, dans mon esprit, j'ai toujours exclus les effets de la gravitation terrestre dans mes démonstrations. Pour plus de clarté, disons que le caillou est l'objet noir et rond et qu'il correspond au point "O".

Quand tu dis que que le caillou sera projeté en ligne droite (le prolongement de CV), je pense ce c'est là que tu fais erreur. Il prend absolument la direction de OH

La parabole n'existerait que si la gravitation terrestre était présente. Nous l'avons exclus par construction.

Ce que tous les hommes de science appellent la FORCE CENTRIFUGE n'est pas autre chose que la manifestation de la RÉSISTANCE UNIVERSELLE. Ce n'est ni CENTRIFUGE, ni une FORCE. Si l'on comprenait cela, on aurait bien mieux compris tout l'univers. Il faut aller voir la de l'univers.


Je t'attends donc dans deux jours.

Armel Larochelle
___________________
Armel Larochelle







Le 14 janvier 2006 : commentaire de
de Patrick Rebeyrol










Le 20 octobre 2005 : commentaire de
de Emmanuel Laude









Pour me faire parvenir vos questions, vos commentaires ou tous autres renseignements: Courriel


Pour connaître mes coordonnées: "À propos de..."



Pour en savoir
plus sur
mes ouvrages:

"Les ouvrages de l'auteur"


Pour commander











Vos principaux hyperliens
Pour le domaine dans son entier
Pour l'accueil général du domaine
Pour le menu général du domaine
Pour la cosmologie
Accueil

Menu

Pour la théologie
Accueil

Menu

Pour le futur de la sexualité
Accueil


Pour la page sur la démocratie et l'indépendance
Accueil
Menu
Pour aller voir tous les AJOUTS dans ce site, cliquez sur :
AJOUTS

Pour aller voir les commentaires des internautes: cliquez sur :
COMMENTAIRES
Certains commentaires sont aussi à la fin des pages qui traitent du sujet.

N o u v e a u

Je viens d'ajouter quelques nouvelles pages. Les voici :






Aussi d'autres pages moins nouvelles




Retour au début de cette page

À propos de...

Pour me faire parvenir vos commentaires par courriel


 
L'INDEX des SUJETS et des AUTEURS,
que j'ai préparé pour vous,
peut vous être très utile
pour faire de la recherche à travers
mes différentes pages.


INDEX







Pour la suite
des commentaires,
cliquez ici
.




Les statistiques mensuelles du domaine :
science-univers.qc.ca
Cliquez ici